Sommeil profond

Message sur le forum cafe-eveil.org :


Je retourne ici à notre exploration du sommeil profond. Voici, en quelques mots, comment je pourrais en parler :


Notre état de veille habituel (diurne) peut être décrit comme Conscience (awareness) qui se sait elle-même (consciousness).


- Elle peut se savoir directement. Petite illustration :


Rupert Spira demande : "Es tu conscient ?”

…. silence …. Réponse : "Oui, de toute évidence, je suis conscient”.

Rupert : "Comment le sais tu ?”

Réponse : "Directement.”


Ce n’est pas une perception, ni une pensée. C’est une description d’un "savoir direct” que j’appelle (comme Stephen Jourdain) "réitération".


- Elle peut se savoir à travers les "objets de conscience”, en gros la totalité de "notre” expérience, cette vie ordinaire, faite de perceptions, pensées, émotions, etc…


Il n’y a pas ici deux éléments en présence : une "conscience de... manifestation” n’existe pas. C’est plutôt Conscience-Manifestation (ou selon la formulation de Rupert, une "modulation” de Conscience).


Que se passe-t-il donc dans le sommeil profond ? Cette réitération a disparu, elle n’est ni là directement, ni à travers la manifestation. Cela peut-être vu pour un néant, de par nos habitudes que "rien” = inconscience.


Maintenant - et c’est là la partie qui peut sembler "ardue” car non mentale : peut-on reconnaître cette conscience (awareness) ici même dans l’état diurne, en amont de la réitération ? Non pas comme quelque chose que l’on "voit", ou que l’on "sait”, mais que l’on "est".


Cette Evidence peut ainsi faire surface en "l’état de veille”, notre essence avant toute forme de manifestation et de non-manifestation. Maharaj parlait de “prior to Consciousness”.


Et - depuis l’état de veille - il est aussi vu que Cela n’est ni engagé dans le temps ni dans l’espace, que les prétendues alternances (veille, rêve, sommeil) ne changent en rien Cela qu’on est vraiment.


La conclusion évidente est que Conscience "awareness” est intemporelle ; et que ce qu’on appelle "le sommeil profond” est là, vivant, en "mon état de veille”.


Par contre, le contraire ne ferait pas de sens. Il n’y a pas de conscience (consciousness) dans le sommeil profond ! Si on partage qu’on a expérimenté le sommeil profond, c’est qu’on était tout simplement… réveillé (au sens banal du terme) !


The use of the content of this site is not subject to copyright. 😃