Rendez-vous avec la Grâce

A : Il y a souvent cette sensation d'être le témoin de ma vie. C’est assez triste en somme, de faire des va et vient entre le rappel d'être Cela et la ré-identification à "mon" personnage A.


J'ai cette impression de buter, d'être arrivée au bout de mon questionnement intellectuel sur le sujet (plus ou moins) et pourtant, il n'y a pas forcément d'avantage d'émerveillement ou de joie… En fait, la Grâce n'est pas au rendez-vous !?


Didier : C’est effectivement une étape sur le "chemin", cette sensation de Témoin, cette forme de déconnection de la "manifestation", une sorte de paix et d’intouchabilité, mais aussi une sorte de distance avec "le monde" et la nana "A"…


D’où cette impression - très juste - d’avoir "compris", mais de se retrouver dans un "endroit" pas si confortable que ça, pas si stable non plus avec, comme tu le dis, des "va et vient", et pas de cerise sur le gâteau de la Vie. Pas ou peu de joie, d'émerveillement et de gratitude.


Le rendez-vous avec la Grâce est peut-être de comprendre qu'il y a probablement encore de ta part une erreur d'inattention.


Cette manifestation que tu percois là-bas dans le temps et dans l’espace, n’existe qu’ici et maintenant. Cette manifestation n’est PAS existante au sein du temps ni de l'espace : c’est Existence (c'est à dire toi-même !) en dehors du temps et en dehors de l’espace, qui les "contient", ou autrement dit qui les fait exister.


C’est une relation très intime, une relation sans distance aucune, la plus intime qui soit. Comment pourrait se mesurer la distance entre toi-même et toi-même ? C'est l'intimité même.




The use of the content of this site is not subject to copyright. 😃