Comment y retourner ?

Email de B.


La semaine dernière, mon regard s'est posé sur une petite lampe en bonhomme de neige désuet, souriant quand ....soudainement ,..."j'ai fondu"... plus de B! Tout est là, juste. Très simplement. C'est troublant et magnifique à la fois. Simple, plein, complètement plein, riche, humble, généreux,. Exit les pensées en boucle, les envies d'aller chercher ailleurs, plus tard, non, tout est là maintenant, complet.

Cela pendant 3 jours ; mais aujourd'hui "B"revient (rebelote!) avec moins d'emprise, certes. Etrange mouvement de flip flop, avec moins d'inquiétude, la tranquillité est là même si je m'énerve... Comment y retourner?


Tout simplement en ne se laissant pas tenter par cette maléfique histoire racontée par Maya (l’enchanteresse). La question elle-même "Comment y retourner ?" implique de nombreux aspects, des pensées qui sont exprimées et qui ont été crues, alimentant sans cesse cet effet de va et vient, ce que tu appelles "flip-flop"…


Il faut donc couper les vivres à ce maléfice ! Il faut reprendre le contrôle (paradoxe !) du verbe et de la syntaxe éveillée, et s'y tenir !


Comme je te l’avais suggéré précédemment, cette "perte" qui s’est magiquement produite, est en fait notre état naturel. C’est notre camp de base, cette Capacité sans nom ni forme, toujours ici et maintenant, ou plutôt hors du temps et de l’espace.


Tu n’as pas besoin d’y retourner, pour 2 raisons :


- La première est très simple : le "tu" qui pourrait y retourner n’existe pas ; ou plutôt existe juste sous forme de point de vue, de supposition, de nana au sein de l’histoire, un objet et non pas un sujet.


- La deuxième raison est plus radicale : le seul mouvement qui semble se produire est en fait la création de la nana. Donc il ne s’agit pas d’aller quelque part mais juste d’arrêter de faire apparaître encore et encore cet objet dépouvu d'intérêt : une personne qui serait "toi"! Mais comment donc ? Essentiellement par la réalisation profonde, d’abord intellectuelle, ensuite vivante, que le seul "Je" qui existe, celui qui est la seule réalité du monde-B, n’est ni localisé dans le temps ni dans l’espace. Il ne fait tout simplement pas partie de l’histoire-B, il en est la "matière" !


Il n’y a donc rien à faire, juste à rester en cette vigilance et ne plus prendre des vessies pour des lanternes ! 😂


Ce message amènera peut-être un changement... ou pas. Pas de problème, je suis devenu un spécialiste de la répétition !

The use of the content of this site is not subject to copyright. 😃