Arrêter d'être présent

Email d'E.

Merci pour le partage de l’autre jour. Je me rends compte de l’importance d’échanger, c’est un peu l’idée d’un guide qui aide à revenir sur le chemin, c’est bien sûr une métaphore. En tout cas, cela crée un apaisement.


J’ai reçu ton livre, j’aime bien, cela me fait du bien.

J’essaie de me rappeler : Et si je jouais à « Il n’y a personne. » ?


Hier, j’aimais aussi me dire : Arrêter d’être présent, j’arrête d’être présent, ça révèle la présence d’être.

OuiI, arrêter d’être présent en tant qu’E. qui prend quasiment toute la place. C'est ça. 😉


Quand E. passe au 2 ème plan, comme un objet ornemental - bien que très utile, ce qui semble apparaître est cette évidence d’Etre. Elle a toujours été là, mais elle semble cachée, du fait qu'elle est recouverte quasiment en permanence.


Comme tu le dis très bien, cette absence, la Présence se révèle.


Alors, reste avec ce parfum, cette simplicité, cette paix. Elle va envahir la totalité du “champ de conscience” en tant qu'existence absolue, parfaitement suffisante car complète.


E. pourra donc revenir sans problème pointer le bout du nez, comme un invité bienvenu dans une maison - maintenant - immense. 😃

The use of the content of this site is not subject to copyright. 😃